Comment je me suis « loupée » en voulant faire (trop) bien !

Actualités

14 Sep 2022 • Rédigé par Sonia Ouaksel

J’ai rejoint Batch cette année, début février, en tant que nouvelle marketeuse, pleine d’entrain et d’ambition et avec, notamment : un constat et une résolution forte. Le constat : les salons B2B c’est très quali mais qu’est-ce que c’est boring visuellement ! La résolution : let’s make salons B2B not boring visuellement !

Et quelle n’est pas ma chance de faire mes premiers pas, côté créa, aux côtés de Marie, brand designer fraîchement débarquée elle aussi chez Batch : on est complètement raccord, voire magiquement connectées quand il est question d’idéation créative… ça commence très fort !

Dès le mois de mars se présente l’occasion de tester un concept : le salon E-commerce One to One de Monaco. On conçoit un stand de « toute beauté », qui casse les codes du stand classique composé du fameux triptyque « logos clients, termes franglish, chiffres de ROI ». Très peu pour nous, on a un stand qui détourne le regard, et ÇA MARCHE !!! On a trouvé LA recette.

Cannes, le 13 septembre 2022. Il est 19:51, je suis depuis plus de 3 heures en « montage » sur le stand Batch au salon des CRM & Meetings qui va démarrer demain matin et... je meurs, je pleure... je flippe. Tout ce que nous avons imaginé, conçu, dessiné et projeté pour ce stand avec « ma Marie » tombe à l’eau.

Je m’explique : On a prévu de jolis contenus, visuels et accrocheurs, pour mettre en avant nos clients via des verbatims, des images sympas pour illustrer nos projets, de l’humour à foison, le tout ayant vocation à « régaler » les participants, on avait ENVIE de créer une traction forte par l’image. Vraiment, on a imaginé un super beau stand, si vous saviez comme il devait être beau... Hélas, le format a, lui, été mal pensé. Nous avions prévu des cadres en bois, des stickers magnifiques, un néon qui claque (...) mais rien n’y fait : nos créations ne collent pas. Au sens propre du terme, c'est-à-dire que nous ne sommes pas en mesure de les accrocher sur notre stand. Nous avons (vraiment !) tout tenté : scotch, double face, colle à bois, chewing gum...

Déconvenue ? Bien plus que cela, ce sont quatre semaines de conception et de réalisation qui « partent à la poubelle ». (Larmes) Malgré moult tentatives, rien n’y fait : nous n’aurons pas notre stand. C’est comme ça.

Demain matin, mes collègues, les Batchers vont découvrir « ça », le stand sur lequel nous allons passer les deux prochains jours... J’angoisse. La nuit va être longue et trop courte à la fois. Cerise sur le gâteau : Simon et Antoine (nos 2 cofondateurs, NDLR) seront là eux aussi, je vais devoir leur expliquer le pourquoi du comment... un beau moment en perspective !

Je ne suis pas née d’hier, alors je fais tout ce que je peux pour dédramatiser.

NON, notre stand ne sera pas à la hauteur de ce que nous sommes capables de proposer.

NON, nos clients et futurs clients ne viennent pas à notre rencontre POUR notre stand.

Par « chance », nous avons : une super équipe, des use cases très solides, un produit de folie à leur montrer, et bien plus encore.

Dans tout ça, qu’ai-je appris ? En fait, rien que je ne savais pas déjà.

Aller à l’essentiel. Miser sur la simplicité. Nous avons voulu offrir à nos visiteurs une expérience exceptionnelle sur la forme (je peux vous montrer les maquettes, c’était VRAIMENT top !). Nous aurions dû nous concentrer sur le fond, sur le message.

Croyez-moi, pour les prochains salons je ne referai pas la même erreur.

D’ailleurs si vous êtes sur le salon, passez quand-même nous voir, au moins pour me soutenir si vous êtes sympa, qu’on en rie ensemble. Notre stand ? Je vous invite à le trouver par vous même, c’est le plus beau de tout le salon 😁.

Je repartirai de ce salon frustrée comme jamais, avec ce sentiment d’avoir échoué, mais de vouloir recommencer à essayer. C’était un fail. Pas un drame.

J’espère que mes collègues comprendront et ne m’en voudront pas (ou pas trop).

J’en profite pour leur dire ici : je suis sincèrement désolée pour ce raté 🥺.

Le pire dans tout ça ? Devoir annoncer à Marie que toute le travail accompli n’aura pas vu le jour comme prévu 😢

Marie, je te dédie ces mots : ce qui était prévu c’était vachement beau !

J’en profite ici pour remercier ceux qui, plus que jamais, ont été de véritables PARTENAIRES, l’équipe de Reelevant, Vincent, Nico et Benjamin, qui auront tenté de trouver des solutions alternatives.

Et un merci tout spécial à Clémence, notre super brand content manager, qui va relayer ces mots et les rendre beaux en les égayant d’un joli visuel alors que je lui envoie ça « en urgence » ce soir 💙.

Reading time
min

Rejoignez-nous

wttj icon
linkendin icon
twitter icon
Newsletter

Newsletters Batch

L’actualité CRM du turfu dans votre boîte mail !